Objectifs

 La Coop d’initiation à l’entrepreneuriat collectif (CIEC),  anciennement nommée Coopérative jeunesse de services (CJS),  se fait à la MDJ-RDP. Les jeunes âgés de 14 à 17 ans offrent de services variés à la communauté prairivoise. Ce projet  financé par le  Fonds étudiant II,  se déroule pendant la période estivale.  La CIEC a pour objectifs:

  • d’offrir aux jeunes une opportunité de développer leur fibre entrepreneuriale et leur « leadership ».
  • de faire découvrir aux jeunes de nouvelles compétences professionnelles ou tout simplement cachées.
  • de permettre aux jeunes d’avoir des références pouvant leur donner des conseils sur le marché du travail et des méthodes d’application pour un travail futur.
  • d’offrir aux jeunes des formations en jardinage, en santé et sécurité au travail, en valorisation de l’image de soi, en rédaction de curriculum vitae etc.

Fonctionnement

  • La CIEC est animée par deux coordonnateurs qui sont recrutés par la MDJ-RDP. Les jeunes posent leurs candidatures et passent par un processus de recrutement bien encadré par deux coordonnateurs de niveau universitaire qui  travaillent avec l’organisme mandataire, le comité local et l’agent de promotion de l’entrepreneuriat coopératif jeunesse.
  • Le travail se fait  sous forme de contrats dénichés auprès de personnes de la communauté.
  • La coopérative est gérée par les jeunes coopérants qui forment le conseil d’administration, le comité de promotion, le comité des finances et le comité des ressources humaines.

Témoignages des coopérants CIEC 2018

« ’ai bien aimé lorsque nous avons fait du porte à porte. Cela m’a permis de comprendre que dans la vie de travail, nous avons besoin de bien nous exprimer si nous voulons bien paraître devant les autres. J’ai aussi bien aimé les formations, car elles me faisaient comprendre des leçons. Par exemple, il faut écouter et comprendre l’autre. Il faut aussi éviter d’écouter et de répondre ou encore de ne pas entendre et écouter pour finalement ne pas comprendre l’autre. La seule chose que je n’ai pas aimé du projet était que je voyais l’équipe se séparer petit à petit. » Henoc Bastien, comité ressources humaines. 

« J’ai vraiment aimé le projet. Il m’a permis de développer mon sens des responsabilités et mon sens de l’autonomie. Grâce à ce projet, j’ai eu ma première expérience en tant qu’entrepreneure. J’ai aussi beaucoup aimé les formations offertes par le CJE lors du projet CIEC. » Salysïa Archange Philistin, comité ressources humaines.

« J’ai aimé comptabiliser l’argent et prendre des décisions ensemble à propos du budget pour l’ouverture et aussi pour la fermeture du projet. » Murielle Maître, comité finance.

« Ce que j’ai aimé dans la CIEC, c’était les formations. J’ai appris plein de choses dans la CIEC. Par exemple, j’ai appris comment faire des entrevues et les mesures de sécurité au travail. Mis à part ça, j’ai vraiment eu du plaisir. » Rébecca Bastien, comité ressources humaines.

« Je trouve que le projet aurait dû durer toutes les vacances afin d’avoir la possibilité de faire plus d’argent. De plus, si je devais refaire le projet, j’y retournerais, car c’est une belle expérience pour les jeunes qui n’ont jamais vraiment travaillé. »